Top
Entreprise

Auto-entreprise : comment se lancer ?

autoentreprise comment se lancer

Le statut d’auto-entrepreneur a été créé en 2008 dans un objectif de simplification administrative. Il a de surcroît été récemment fusionné avec le régime du micro-entrepreneur. Il a remporté un grand succès attestant de sa nécessité économique et sociale. Il importe d’en connaître les principaux aspects.

Les interrogations préalables à la création d’une auto-entreprise

Les fonctionnaires doivent obtenir de leur hiérarchie une autorisation de cumul d’activités. Si vous travaillez dans le secteur privé il est préférable de recevoir une autorisation écrite de votre employeur surtout si vos projets risquent de concurrencer les siennes. Il est fortement recommandé aux chômeurs de prévenir Pôle emploi s’ils veulent continuer à percevoir leurs allocations. Les artisans doivent être immatriculés au répertoire des métiers et posséder une qualification professionnelle.

Les principales démarches à engager

Le formulaire PO AE doit être envoyé par courriel au Centre de Formalité des Entreprises. Ce dernier dépend de la nature de votre projet. Il s’agit de la Chambre de commerce et d’industrie (CCI) s’il s’agit d’une activité commerciale, de la Chambre des métiers et de l’artisanat (CMA), l’URSSAF pour les activités libérales et plus généralement sur le site Guichet Entreprises. Vous obtiendrez un numéro SIRET. L’immatriculation au Registre du Commerce et des Sociétés est nécessaire et vous dotera d’un KBIS auto-entrepreneur.

Les aides de la Chambre de métiers et de l’artisanat peuvent vous guider vers des aides financières et vous conseiller. Les Chambres de commerce et de l’industrie, certaines Régions, l’Association pour le droit à l’initiative peuvent vous proposer diverses formes d’aides financières. Votre CFE vous donnera peut-être accès à l’ACCRE. Penser également à l’élaboration des cartes de visites, très utiles pour la suite !

Des conseils et des règes pour réussir dans son auto-entreprise

Si vous accumulez des dettes le statut d’auto-entrepreneur vous expose à la saisie de votre logement. Il est donc recommandé de conclure une déclaration d’insaisissabilité chez un notaire pour placer votre logement à l’abri. Vous pouvez également devenir EIRL (entrepreneur individuel à responsabilité limitée) qui affecte un gage propre à l’entreprise. De surcroît il est conseillé de souscrire à une assurance responsabilité civile professionnelle.

Leave a reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *